2011 : mais où vont les Français ?

Clément Bohic

Apocalypse now, un mauvais souvenir pour certains, une expression appropriée pour d'autres. Et d'aucuns d'en contredire la véracité en ce début d'année. Guerres, catastrophes naturelles à la pelle, accidents nucléaires, kidnappings et meurtres en série : il s'en passe de partout. Où vont bien pouvoir partir les Français en 2011 ?

Les inondations en Guadeloupe

On ne les arrête plus

L'année 2011 n'en est encore qu'à son commencement. Pourtant, elle promet d'ores et déjà de rester dans les annales. A ceux qui s'étaient faussement réjouis d'une Coupe du monde organisée sans accrocs, d'un hiver 2010 dont la rudesse n'avait pas altéré le calme, les drames planétaires auront fini par avoir raison de la bulle de sûreté dans laquelle on se contenait tant bien que mal. La soupape a cédé dès les premiers jours. A peine le temps de ranger les décorations de Noël et les coupes de champagne, que des inondations frappaient entre autres la Guadeloupe et l'Australie. Un prélude à que même les déterministes d'un autre temps auraient eu toutes les peines à prévoir.

Les conséquences !

Leon Scott Kennedy, héros du jeu vidéo bien connu des plus jeunes, n'a pas tardé à juger de l'ampleur que peuvent prendre certains gestes et décisions anodins. Lui en a pâti à sa façon, mais pour des milliers de touristes, ces catastrophes bien évidemment inopinées ont transformé un séjour de charme en cauchemar.

A chaque histoire son côté insolite dont on se passerait volontiers. Pour celle-ci, il est tout trouvé : chaque continent a eu droit à son lot de mauvaises surprises. La guerre civile pour l'Afrique ; les séismes et les tsunamis pour l'Asie ; les attentats ou menaces terroristes pour l'Amérique ; les inondations pour l'Océanie.

Un peu de soleil au tableau

Je t'aime, moi non plus

A l'heure de préparer son escapade estivale, il apparaît que les Français plébiscitent toujours autant les destinations ensoleillées, notamment celles que les mauvais concours de circonstance ont jusqu'à présent épargnées. Ainsi, la Turquie devrait accueillir plus du double de visiteurs en provenance de l'Hexagone.

Les Canaries se placent également au sommet de la hiérarchie, avec une progression jamais vue pour l'île de Fuerteventura : +563% de Français en feraient leur destination de choix. Pour compléter ce podium ensoleillé, la Crète s'auréole d'un sympathique 44%. Autrement dit, ce sont autant de touristes français supplémentaires.

Vous savez maintenant quels sont les endroits du globe à la mode. Consultez donc nos guides dédiés pour faire votre choix : le guide de la Crète ou encore le guide de la Turquie.

15 Avril


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !