Vancouver : 80 jours à l'aéroport pour Jaeger Mah

Pauline Lambolez

Rester enfermé dans l'enceinte de l'aéroport de Vancouver pendant 80 jours, c'est la mission que va accomplir un Canadien de 29 ans. Objectif ? Suivre les employés et se mettre à leur place pour donner au grand public un aperçu des coulisses de l'aéroport.

Gagnant du concours aéroport de Vancouver

C'est au terme d'un concours organisé par l'Autorité de l'aéroport de Vancouver et des 4128 votes en sa faveur que Jaeger Mah a gagné le droit de squatter l'aéroport canadien pendant 80 jours et 80 nuits. L'aéroport considéré comme le meilleur nord-américain, d'après les World Airport Awards 2011, fête ses 80 ans et a décidé de marquer le coup d'une manière quelque peu surprenante !

Jaeger Mah, qui s'est réjouit de ce privilège en affirmant être "aussi heureux que s'il avait remporté la loterie" se faufilera dans les moindres recoins de l'aéroport en en devenant le reporter officiel pendant ces deux mois et demi. Il compte notamment suivre le chemin parcouru par les objets confisqués. Il se mettra également dans la peau de certains employés afin de bien comprendre leurs fonctions.

Équipé d'une caméra et d'autres outils indispensables du journaliste, il sera également nourri et logé sur place. Jaeger Mah partagera sa folle expérience sur un site dédié et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Cette histoire n'est pas sans rappeler celle du film Le Terminal, inspiré d'une histoire vraie, où Viktor Navorski interprété par Tom Hanks, reste bloqué dans un terminal de l'aéroport... mais de manière totalement involontaire et pendant une durée beaucoup plus longue !

Film le Terminal avec Tom Hanks

10 Août


Les commentaires des visiteurs

Alinea a écrit le 10 août 2011 : C'est un peu débile cette histoire... pourquoi rester là 80 jours !!! juste pour imiter un film mdr

Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !