Aéroports : difficultés face à l’augmentation du trafic aérien

Virginie Santucci

Serait-ce une mise en garde involontaire pour nous inciter à privilégier les moyens de transport terrestres et maritimes ? Chacun interprétera comme il le souhaite les conclusions des hauts responsables du secteur de l’aviation, réunis cette semaine au Forum économique international des Amériques de Montréal. Quoiqu’il en soit, l’annonce est tombée : le développement des aéroports dans le monde risque de ne pas suffire face au doublement du trafic aérien d’ici 2030.

avions-tarmac

Selon Robert Landry, vice-président des Aéroports de Montréal, c’est en Asie, au Moyen-Orient et en Europe de l’est que la croissance devrait être la plus importante. La construction d'une petite centaine d'aéroports est déjà prévue en Chine. Pourtant, ce n’est pas seulement la capacité d’accueil des aéroports qui est en cause. « Le décollage vertical des avions de ligne n'est pas pour demain », ironise en effet Robert Landry.

traces-avions-ciel

Alors ? Pour Larry Berg, PDG de l'aéroport de Vancouver, ce sont « l'efficacité et les coûts » qui doivent être améliorés. Et d’ajouter que plusieurs pistes sont à l’étude par son aéroport, comme par exemple l'enregistrement en libre-service des passagers grâce à un code barre imprimé ou affiché sur leur téléphone mobile et la mise en place d’un système perfectionné d'acheminement des bagages, qui pourront être laissés n’importe où dans l’aéroport.

9 Juin


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !