Bora Bora

Clémence

On ne peut pas séjourner en Polynésie Française et ne pas s'arrêter à Bora Bora. Et pourtant ce n'est pas faute de nous l'avoir déconseillé !! Les arguments : l'île principale est sale, dangereuse, il y a des îles beaucoup plus belles... Mais tout le monde était d'accord sur un point : le lagon vaut le détour.

Et nous pouvons le confirmer. Nous avons pu l'observer à 160 mètres d'altitude , et nous avons été enchantés par ce dégradé de bleu, captivés par les silhouettes des raies mantas et fascinés par la puissance des vagues contre la barrière de corail. Le parachute ascensionnel offre un panorama exceptionnel et des sensations uniques. Nous étions sous le charme, totalement conquis et il faut l'avouer un peu inquiet ! En effet, quelques bourrasques nous ont un peu secoué :)

L'ile principale nous étant déconseillée et voulant profiter au maximum du paysage, nous avons décidé de séjourner sur un atoll. Nous avons sélectionné un bungalow sur pilotis au Méridien, qui se révèle être un des moins chers (550 euros la nuit environ, et oui, le luxe à un prix !). Le cyclone Oli a épargné le Méridien, ce qui n'a pas été le cas pour de nombreux hôtels sur l'île et même l'aéroport dont les travaux étaient encore en cours.
La décoration intérieure correspond tout à fait à nos attentes: on retrouve du pandanus pour un aspect local, une terrasse privée et un accès à la plage.
Ce que nous avons particulièrement apprécié ce fut cette vitre au pied du lit, à travers laquelle nous pouvions voir la mer et parfois quelques poissons !

Si vous avez très faim, le petit déjeuner à l'hôtel du Méridien est fait pour vous ! Café, thé, céréales, fruits frais, poisson cru au lait de coco (spécialité locale), un large choix vous est offert. Il vous en coûtera tout de même 30 euros par personne.
Le buffet à thème proposé le soir, peut être un bonne occasion de découvrir des saveurs. Malheureusement,nous avions pour thème la cuisine française alors forcément, nous avons choisi le menu à la carte et avons opté pour un mahi mahi (poisson) caramélisé avec sa brandade de patates douces. Pas vraiment déçu mais pas surpris non plus.

Enfin, nous vous invitons à nourrir les 21 tortues vertes tous les jours à 11h. Le responsable vous expliquera en quoi consiste le parc.
D'ailleurs, il s'agit plus d'un centre que d'un parc. Leur but étant de réinsérer les tortues dans la nature. 19 tortues sont nées dans le parc. L'association récupère les œufs des tortues mortes (depuis peu de temps) et les enterre afin qu'ils puissent éclore. 2 ont été coincées dans des filets de pêche et amenées au centre par les pêcheurs. Elles ont eu beaucoup de chance : la tortue de mer est un mets très apprécié des polynésiens. Bien que protégées, elles sont toujours pêchées et vendues au marché noir.
Plus tard dans la journée, nous avons nagé avec elles, sans trop les approcher pour ne pas qu'elles s'habituent à la présence de l'Homme.

Nous n'avons pas eu l'opportunité de visiter davantage l'ile principale et de nous faire notre propre idée. Mais nous repartons avec de nombreux souvenirs :)

Bon séjour!

20 Juillet


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !