Japon : le Shinkansen a du nez

Clément Bohic

Comble de l'esbroufe ou génie technologique ? On a beau savoir les Japonais en avance sur leur temps, leurs innovations nous surprendront toujours. Depuis le 5 mars 2011, une déclinaison particulière du Shinkansen, l'équivalent de notre TGV, circule entre Tokyo et Aomori (dans le nord du pays).

D'ici moins d'un an, le Shinkansen Hayabusa effectuera quotidiennement ce trajet à une vitesse de 320 kilomètres par heure, divisant par deux le temps auparavant nécessaire pour rallier les deux villes. Est-ce dû à une nouvelle conception de son aérodynamisme ? A des années-lumière d'une Formule 1, la nouvelle mouture de la Compagnie ferroviaire japonaise ne possède pas d'aileron et pourtant, il embarque un détail qui n'échapperait pas même à l'œil d'un myope : un "nez" proéminent qui pourrait bien, en cas d'accident, agir en rempart protecteur pour le conducteur, dont la cabine se trouve désormais en retrait par rapport à l'avant du train.

Les anciens Shinkansen donnaient déjà le la

Qui se ressemble...

Les anciens Shinkansen donnaient déjà le la. Cette nouvelle génération s'en inspirent fortement et joue la carte d'une apparence futuriste qui rappellerait presque des avions de ligne. Il faut dire qu'avec l'instauration d'une première classe à l'image de celle proposée par les compagnies aériennes, le chemin de fer japonais a de quoi tromper ses utilisateurs jusqu'à l'intérieur des trains ! Les hôtesses préposées à l'accueil des voyageurs sortent d'ailleurs des mêmes écoles que leurs collègues des airs.

Pour préparer votre voyage au Japon, ne sortez pas sans votre vol pas cher, déniché grâce à notre comparateur.

8 Mars


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !