Séisme à Tokyo : magnitude 8,9 !

Clément Bohic

La terre ne nous remercie pas toujours comme on l'espérerait. Les Japonais avaient déjà pleuré leurs compatriotes qui avaient payé de leur vie le tremblement de terre de Kobe, mais cela faisait 140 ans que notre planète n'avait pas sévi ainsi, au point de tenir des millions de personnes à sa merci.

Les Nippons viennent d'en faire la douloureuse expérience, ce matin. Il était environ 7 heures à Paris lorsqu'un séisme a frappé le nord-est du pays. Sa magnitude a été évaluée à 8,9 sur l'échelle de Richter, de quoi lui attribuer le qualificatif de dévastateur. Grâce à des appareils de mesure instantanée, l'Institut Américain de Veille Géologique (abrégé "USGS" dans la langue de Shakespeare) a tiré quelques conclusions du drame : l'épicentre se trouverait à quelques 25 kilomètres sous terre, sur l'île dénommée Honshu.

Aucune chance pour cette route

Le Japon pris de court

Dans la foulée d'une réplique à 7,4 sur cette même échelle de Richter, un bilan a été dressé. Encore provisoire, il fait état de 19 morts et d'un grand nombre de disparus. En conséquence, tous les aéroports de Tokyo (Narita, Haneda et Sendai) ont été immédiatement fermés. Peine perdue pour qui souhaiterait se rattraper avec le train : tous les transports ferroviaires ont été suspendus dans la foulée. Tokyo, une capitale meurtrie qui s'est fait bien plus que des sueurs froides, alors que ses immeubles les plus emblématiques, construits selon des normes parasismiques, ont résisté deux minutes durant, sans toutefois rompre. Évacués dans l'urgence, leurs résidents ont également été témoins d'incendies qui ont fait des ravages dans le quartier d'Odaiba, situé à quelques encablures du port.

Un futur proche au conditionnel

Le danger n'est toujours pas écarté et l'on craint désormais un tsunami (typhon asiatique). L'agence responsable des prévisions météorologiques au Japon a même suggéré que les pays voisins (Russie, Philippines, Indonésie) pourraient également subir le contrecoup de ce qui s'apparente à l'une des plus grandes catastrophes naturelles que le Pacifique ait jamais connu.

11 Mars


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !