Les nouveaux sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Pauline Lambolez

Du 19 au 29 juin, plusieurs sites culturels et touristiques ont été distingués par le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco réuni à Paris pour sa session annuelle. Petit tour du monde des nouveaux joyaux inscrits au patrimoine de l'humanité.

La liste est longue, mais le prestige n'en est pas moins grand. 936 sites figurent désormais sur la liste du patrimoine mondial. Réuni au siège de l'Unesco à Paris pour sa 35e session, le Comité du patrimoine mondial a examiné 35 propositions d’inscription et en a retenu 25. Pour faire partie du patrimoine mondial, un site doit être reconnu comme ayant une valeur universelle exceptionnelle. La liste regroupe des sites culturels, des sites naturels mais aussi des sites mixtes. Voici les nouveaux...

Notre tour du monde commence par la France où une partie des Causses et des Cévennes est désormais un paysage culturel du patrimoine mondial. Plus à l'est, 111 sites palafittiques, des vestiges préhistoriques sur pilotis, autour des Alpes (en France et dans cinq autres pays) ont été inscrits.

Les Causses et les Cévennes

Chez nos voisins allemands, les Forêts anciennes de hêtres qui témoignent de l'évolution biologique et écologique postglaciaire, rejoignent les forêts primaires de hêtres des Carpates (Slovaquie, Ukraine) déjà inscrites. En plein cœur de l'Allemagne, l'usine Fagus à Alfeld est distingué pour son architecture moderne et design, significative lors de sa construction en 1910.

Forêts anciennes de hêtres en Allemagne

L'usine Fagus à Alfeld en Allemagne

En Italie, le comité a approuvé l’inscription de sept groupes de bâtiments (églises, forteresses, etc.) réalisés par les Lombards et véritables lieux de pouvoir au 6e et 7e siècles ; et en Espagne, celle du paysage culturel de la Serra de Tramuntana, sur l'île de Majorque, un site situé sur une chaîne de montagnes aux pentes raides. En Europe de l'Est, la résidence des métropolites de Bucovine et de Dalmatie en Ukraine s'ajoute également à la liste.

Serra de Tramuntana en Espagne

Avec cinq sites retenus, l'Afrique est à l'honneur. On trouve désormais au patrimoine mondial de l'humanité le réseau des lacs du Kenya dans la vallée du grand Rift, le fort Jésus de Mombasa également au Kenya, le delta du Saloum au Sénégal, le paysage culturel du pays konso en Éthiopie, et les sites archéologiques de l'île de Méroé, une île du Soudan au paysage semi-désertique entre le Nil et l'Atbara.

Fort Jésus de Mombasa au Kenya

Le Delta du Saloum au Kenya

Le Moyen-Orient voit également un certain nombre de sites reconnus : les jardins persans en Iran, les sites culturels d'Al Aïn aux Émirats arabes unis (des vestiges datant de la sortie de la préhistoire), les villages antiques du Nord de la Syrie, la mosquée Selimiye en Turquie, et la zone protégée de Wadi Rum en Jordanie (un paysage désertique spectaculaire avec des falaises, des grottes, des canyons, etc).

Mosquée Selimiye en Turquie

Wadi Rum en Jordanie

Un peu plus loin en Asie, les ensembles pétroglyphiques de l’Altaï en Mongolie (des pétroglyphes et monuments funéraires), la citadelle de la dynastie Hô au Vietnam, le lac de l'Ouest de Hangzhou en Chine (un paysage antique), les îles japonaises d'Ogasawara, et les cinq sites d'Hiraizumi au Japon (des temples, jardins et sites archéologiques représentant la Terre Pure bouddhiste) rejoignent le patrimoine de l'Unesco.

La Citadelle de la Dynastie Hô au Vietnam

Les Iles Ogasawara au Japon

Sur le littoral reculé d'Australie occidentale, la Côte de Ningaloo devient également l'un des sites du patrimoine mondial. Cette côté accueille une large diversité de tortues marines ainsi que des rassemblements annuels de requins-baleines.

La côte de Ningaloo en Australie

En Amérique du Sud, le paysage culturel du café de Colombie a été ajouté à la liste. Dans cette région caféière, ce paysage productif et durable témoigne de la tradition centenaire de la culture du café. Au Nicaragua, c'est la cathédrale de Léon qui a été distinguée : une église bâtie entre les 18 et 19e siècles et abritant d'importantes œuvres d'art. Et enfin, dans les Caraïbes, la Barbade fait son entrée avec le centre historique de Bridgetown et sa garnision, premier site de la Barbade inscrit au patrimoine de l'Unesco. Cette ville construite entre le 17e et le 19e siècles reflète avec prestance l'architecture coloniale britannique.

Paysage culturel du café colombien

Cathédrale de Léon au Nicaragua

Le centre de Bridgetown, la Barbade

29 Juin


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !