Du tourisme dans le vignoble bordelais

Clément Bohic

On croit toujours s'y connaître en vins... jusqu'au jour où un concours de circonstances nous confronte à la réalité : l'œnologie n'est pas une science infuse et les statistiques sont là pour le prouver : 99% des soi-disant amateurs n'y connaissent finalement pas grand-chose. Le constat fait mal, mais il n'est pas trop tard pour y remédier grâce à l'oenotourisme.

Le vignoble bordelais reste une référence chez les amateurs comme chez monsieur tout-le-monde. C'est d'ailleurs la marque de fabrique du parc viticole français dès lors que l'on franchit les frontières de l'Hexagone. Pourtant, comble de l'aberrance, il n'existe aucune route des vins dans la région ! L'Alsace, par exemple, dispose de la sienne depuis plusieurs décennies déjà.

Ah, le vignoble du Médoc... un incontrounable !

Bordovino : l'œnologie facile

Depuis la rentrée 2010, les choses ont changé et même si aucun itinéraire n'a encore été officiellement reconnu, Bordovino.com corrige astucieusement le tir : les touristes qui souhaitent découvrir le monde du vin peuvent désormais prendre part à des excursions entre des domaines célèbres où l'on produit le Médoc ou encore le Saint-Émilion.

Dans son élan d'innovation et de générosité, l'agence Bordovino compte bien rendre l'œnologie accessible à tous. Trop souvent considérée élitiste, la discipline en devient un véritable domaine de connaissances à part entière. A l'image d'une encyclopédie, le visiteur tourne à son gré les pages d'un patrimoine unique en France. Le tout dans un cadre moderne et informel qui facilite la compréhension des mécanismes de la viticulture. En effet, composer avec les vins français n'est pas de toute aise. Rouges, blancs, rosés... ils sont si nombreux qu'il est indispensable de n'en garder que le meilleur pour que tout un chacun puisse être à même de déchiffrer l'alchimie, du bouchon à l'étiquette, de la robe au nez.

Que de Saint-Emilion !

Un programme bien pensé

Chaque semaine, les agendas sont différents : au total, quelques 15 châteaux font l'objet de visites régulières, entre le Médoc (au nord), Saint-Émilion (à l'est) et les Graves (au sud). La saison hivernale est réservée aux visites des caves et des pièces chauffées, tandis que l'été est l'occasion de s'offrir une balade dans les vignes.

Pour une somme modique, vous aurez accès à des caves traditionnelles. Comptez quelques 64 euros par personne pour visiter deux châteaux en une matinée. Pour 15 euros de plus, offrez-vous une séance gastronomie : vous confectionnerez des pâtisseries locales et les accompagnerez du vin de votre choix. Pour bénéficier de la totale (visites sur une journée), il vous faudra débourser 139€. A ce prix, le guide est fourni, tout comme le verre d'accueil, le parapluie en cas d'averse et la dégustation sur terrasse.

"Chaque visite est différente"

Il n'y a pas que le vin qui ait sa saveur dans le bordelais ! Dans les petits domaines, plus intimes, on profite de l'authenticité du patrimoine local. Une image traditionnelle à laquelle les châtelains et viticulteurs accordent une importance toute particulière. A Saint-Émilion, entre autres, le village est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous faites donc coup double en optant pour cette excursion, que vous consommerez sans modération.

Pour plus d'informations, contactez le 0 810 225 525 ou rendez-vous sur le site Internet de Bordovino.

7 Mars


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !