Vacances 2011 : les tendances

Clément Bohic

Chérie, on part où cet été ? La question est sur toutes les langues à présent qu'il n'est plus qu'une question de semaines avant les grandes vacances. Ils sont nombreux à avoir encore la tête à ces bons vieux week-ends printaniers. Le temps passe est passé si vite que beaucoup n'ont pas encore réservé leur voyage. Chez celles et ceux qui s'y sont pris à l'avance, une tendance se dégage assez nettement : cette année, on préfère l'Europe du Sud, quand on ne reste pas tout simplement en France.

le tourisme en France

L'effet papillon

Nul n'est censé ignorer ni la loi, ni ce qui s'est passé au Maghreb depuis les premières esquisses révolutionnaires en Égypte. Si le tourisme prétend s'y porter comme un charme, les statistiques y confrontent un cinglant démenti. Selon les derniers baromètres, la Tunisie et le Maroc, destinations habituellement plébiscitées par les Français, seraient en retrait pour les mois à venir, alors même que ces pays font habituellement hôtels combles en cette période estivale.

Loin du carton plein, le nord du continent africain devrait donc subir une forte chute de son taux de fréquentation. Bien avant l'heure de faire les comptes, les internautes sont les premiers à délaisser les plages d'Hammamet et les souks de Marrakech, au profit de l'Europe méditerranéenne et du midi de la France. 56% des recherches enregistrées par le moteur de recherche Google montrent en effet que le cru 2011 des voyageurs se désintéresse des stations balnéaires et autres hôtels-clubs des rivages maghrébins.

Les hôtels-clubs tunisiens en danger ?

Euro Millions

Partout en Europe, on peut se frotter les mains. En premier lieu, l'Italie devrait connaître une recrudescence de visiteurs (+28%), notamment en Sardaigne : jusqu'à trois fois plus de touristes qu'à l'accoutumée. Au palmarès des destinations qui affichent un sourire jusqu'aux lèvres, l'Espagne est la grande gagnante. Les emblèmes de sa réussite se nomment Majorque et l'Andalousie, destinations qui ont grandement contribué à la hausse escomptée de la fréquentation estivale : +80%.

Autre destination phare, la Grèce et ses archipels environnants. On parle bien sûr des Cyclades, où les tour-opérateurs prévoient d'envoyer près de 40% de voyageurs supplémentaires, en comparaison avec les chiffres de 2010.

Les Cyclades ont le vent en poupe

Le loto pour les autres

Au grand dam de nos amis maghrébins, la France semble amenée à se réserver une bonne part du gâteau. Plus de la moitié des Français (56% très exactement) auraient décidé de ne pas quitter l'Hexagone, pour des raisons non évoquées, mais que l'on pourra considérer comme essentiellement d'ordre budgétaire. Un chiffre éloquent qui confirme les résultats de précédentes enquêtes. Celles-ci prétendaient que les trois quarts des Français resteraient au pays durant les mois de juillet et d'août. Pour faire un tour en Bretagne, sur la Côte d'Azur ou se rabattre sur Paris-Plage.

25 Mai


Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !