Comment se protéger des moustiques ?

Du coup de tapette bien placé au claquement des mains, on se défend mais les moustiques ne s'avouent jamais vaincus. Lorsqu'un individu a mené à bien son labeur, un autre rapplique dans la foulée. Dans ce dossier, vous trouverez quelques conseils préventifs et curatifs, indispensables pour tout séjour. On ne badine pas avec les moustiques !

Les sprays anti-moustiques

Solution ultime pour certains, antidotes de circonstance pour d'autres, les sprays aérosols sont régulièrement remis en cause pour leur impact négatif sur l'environnement, notamment la couche d'ozone. Dans de nombreux pays, ces bombes à l'effigie des parasites communs (mouches, guêpes, blattes, cafards, et cetera) demeurent l'élément anti-moustiques le plus facile à dénicher. Dans les boutiques spécialisées, on aura forcément de quoi vous proposer.

A la base de la pyramide des répulsifs, les produits génériques font pourtant partie des dernières innovations. Sans s'avérer efficaces à toute épreuve, ces bombes aérosols restent primordiales pour tout voyageur. Emportez-en un exemplaire dans votre sac à dos lors de chaque excursion, pour en appliquer sur toutes les zones découvertes du corps. Ne manquez sous aucun prétexte la séance salutaire d'avant le coucher du soleil : c'est là qu'il faut en mettre une double dose !

Produits anti-moustiques : le top 3

Ils se négocient entre 5 et 20 € le flacon et le valent bien. A leur tableau de chasse figurent des milliers d'espèces d'insectes. Ces substances à base de chloroquine sont devenues des best-sellers auprès des touristes assaillis par les moustiques. Leur principal inconvénient provient du fait que leur pouvoir répulsif est inefficace face à certains virus qui ont fini par s'y adapter, comme celui du paludisme. Pour ce qui est des maux plus classiques, les trois produits suivants ont réellement fait leurs preuves.

Vendu dans tout bon magasin qui se respecte, le DEET (Diethyl Toluamide) offre des résultats souvent inespérés. Il est radical contre les tiques, les puces et les aoûtats. Agressif, il est si puissant qu'il dissout partiellement certains plastiques. Par conséquent, il doit à tout prix être dilué à 50% (1 volume de DEET pour 1 volume d'eau). En aucun cas, on ne l'appliquera sur le visage. Attention aux quelques cas d'intolérance : le produit aurait déjà causé quelques morts à l'échelle de la planète.

Substance dérivée et ô combien plus douce, l'IR 3535 est traditionnellement dilué à 25%. Il colle quelque peu à la peau, mais gagne en efficacité comparé au DEET. Plus universel, il n'est pas sujet à rejet de la part de certaines peaux, au contraire du DEET. Loué pour sa polyvalence, il est dans la même échelle de prix que ses concurrents.

Petit dernier sur la liste, mais pas forcément en termes de popularité, l'icaridine a l'honneur d'avoir tué le Chikungunya en 2006. En résumé, il possède tous les avantages du DEET, sans ses inconvénients ! Aussi incolore qu'inodore, il est la peste pour les moustiques. Les plus nuisibles y passent aussi, jusque dans les régions les plus reculées de la planète.

Lotion anti-moustique
Page précédentePage suivante

A propos de l'auteur

Amateur de sport et retrogamer convaincu, Clément a une passion : le Voyage. Avec un grand V. Un temps expatrié à Dublin, cet Alsacien est revenu prendre ses quartiers à Paris, où il répète ses gammes dans le journalisme. Passé par tous les coins de France, de la Bretagne au Massif Central en passant par le Pays Basque, ce globe-trotter compte également à son actif de nombreux voyages en Europe.

© Crédits photos

Rejoignez notre newsletter !

Chaque mercredi recevez gratuitement les

meilleures offres voyage du web

sélectionnées par notre équipe.

Entrez votre adresse email ci-dessous

Rejoignez-nous !

Le Top 5 des séjours

République TchèqueRép. Tchèque (3j/2n)

***

à partir de209 €
MadèreMadère (8j/7n)

****

à partir de549 €
MartiniqueMartinique (9j/7n)

***

à partir de669 €
PortugalPortugal (8j/1n)

***

à partir de289 €
ItalieItalie (4j/3n)

***

à partir de199 €