Aéroports les plus dangereux au monde

Construites entre deux gouffres, contre la montagne ou sur la glace, ces pistes d’atterrissage sont parmi les plus dangereuses au monde.

StMartin1

A St Martin, les baigneurs affluent à Maho Beach pour profiter de l’attraction locale: décollage et atterrissage d’avions ont lieu à quelques mètres à peine de la plage. La petite taille de la piste d’atterrissage force les avions à descendre jusqu’à dix mètres seulement au dessus des baigneurs, causant parfois des accidents mortels.

StMartin

Très courtes également, les pistes des aéroports de Saba (396,5 mètres contre 3000 en moyenne), construite entre deux falaises….

saba

…et du Lesotho (416 mètres), qui donne directement sur un gouffre de 2,303 mètres.

A Gibraltar, la piste d’atterrissage traverse tout simplement une rue.

Gibraltar

A Barra en Écosse, les avions atterrissent directement sur la plage: la « piste » est recouverte chaque jour par la marée et signalée de nuits par les phares des quelques voitures postées à cet effet. En cas d’inattention, les pilotes courent le risque d’atterrir dans un véritable bourbier.

BarraScotland

L’obligation de slalomer entre les nombreuses zones interdites de survol par la CIA et la Maison Blanche rend l’approche de l’aéroport de Washington particulièrement délicate, plus encore dans le climat d’insécurité de l’après 11 septembre.

Washington

A Courchevel, l’étroitesse du terrain a nécessité la construction d’une piste inclinée à près de 20° – pilotes amateurs s’abstenir.

Courchevel

L’Ice Runway est construite à même la banquise

Glace

Localisée entre une gigantesque montagne et un gouffre de plusieurs milliers de mètres, le tout à près de 3000 mètres d’altitude, la piste d’atterrissage de Tenzing-Hillary (Népal) présente un véritable challenge. A cette altitude, les pilotes ne disposent pas de toute la puissance de leurs avions.

Nepal

Les spécialistes du réchauffement climatique ne donnent pas 50 ans à l’aéroport d’Osaka, artificiellement construit sur la mer.

Osaka

3 réponses sur “Aéroports les plus dangereux au monde”

  1. Super article ! Je ne pensais pas qu’il était possible de réduire autant une piste d’atterrissage. J’imagine que sur pas mal, on ne verra pas un 747 poser ses roues !

  2. Oui, donc c’est plutôt un article sur les destinations à éviter si on veut pas mourir de peur, non ? Mais un grand bravo aux pilotes qui se posent dans des conditions aussi difficiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *