CoJetage : tu partages ton jet privé avec moi ?

On connaissait le covoiturage, voilà le « cojetage » ! On partage sa voiture, pourquoi ne partagerait-on pas son jet privé ? Ce nouveau concept a été lancé par le site du même nom et propose des vols en jet privé à partir de 150 euros.

Partager un avion sur le même principe que le covoiturage

Imaginez-vous débarquant à une soirée avec vos amis d’enfance : « salut les copains, excusez-moi du retard mais j’arrive de Paris en jet… ». Prenez soin d’arriver en costard ou talons aiguilles, ça passera mieux. Trêve de plaisanterie car ce n’est pas une blague. Le site www.cojetage.fr propose depuis peu un service de partage de jets privés.

Les jets de ces messieurs-dames en possédant effectuent souvent des trajets avec personne à bord, mis à part le pilote et ses collègues. L’idée est donc de mettre à disposition de tous les places libres de ces petits avions privés.

La démarche éco-responsable était à la base une plaisanterie en référence à l’affaire du jet privé et du voyage en Tunisie de Michèle Alliot-Marie. Le site proposait des fausses annonces de partage de jets par des personnalités politiques mêlées à des affaires créant la polémique.

Aujourd’hui, CoJetage.fr propose des vols sur des trajets précis à des dates données. Il est possible de réserver de une à quatre places. Pour privatiser l’avion, il suffit de réserver les quatre places disponibles ! Les passagers peuvent aussi partager l’avion avec des inconnus et faire la conversation… ou pas, comme en covoiturage en somme.

La réservation se fait en quelques clics. Il suffit d’indiquer son nom, de payer, puis de se présenter vingt minutes au maximum avant le décollage. Petit bémol : le concept étant nouveau, peu de trajets sont disponibles pour l’instant. Un peu de patience et on aura la chance de frimer un jour ou l’autre !

Partager un jet privé pour voyager dans le luxe à petit prix

4 réponses sur “CoJetage : tu partages ton jet privé avec moi ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *