Le tourisme canadien à l’épreuve du Covid-19

Le tourisme canadien à l’heure du Covid-19

Les monuments et autres images de cartes postales qui attiraient quotidiennement des milliers d’aficionados des réseaux sociaux et les passionnés de photographie sont aujourd’hui complètement déserts. En Gaspésie, seul le soleil vient visiter le rocher Percé. Au lieu de préparer les croisières, les bateliers attendent désespérément des touristes qui ne viennent pas. Certains professionnels du tourisme ont baissé les bras et réfléchissent déjà au tourisme hivernal, évoquant une saison estivale « à oublier ».

Une baisse de près de 2 points du PIB

Le constat est le même pour les restaurateurs. Au Canada, les mois de juin, juillet, août et septembre représentent la moitié du chiffre d’affaires annuel. Si l’espoir est toujours permis, les restaurateurs canadiens butent sur une problématique qui menace leur rentabilité : ouvrir avec une capacité d’à peine 50 %, comme le préconise le gouvernement, reviendrait pour beaucoup à vendre à perte. « Destination Canada », qui fournit des renseignements, des outils et des ressources pour l’industrie canadienne, estime que le tourisme canadien devrait perdre autour de 27 milliards de dollars canadiens (environ 17,7 milliards d’euros) et quelque 194 000 emplois, dans le meilleur des cas.

Dans le pire scénario, l’industrie du tourisme devrait perdre 48 milliards de dollars canadiens (environ 31,5 milliards d’euros), soit près de deux points de PIB, et pas moins de 337 000 emplois. Environ un quart du chiffre d’affaires généré annuellement par le tourisme se produit au cours du deuxième trimestre, et « la quasi-totalité » de ces recettes est aujourd’hui perdue. Un manque à gagner qui risque de peser sur la balance pour les 5 prochaines années, car les professionnels devraient recourir massivement à l’endettement.

Pour aider les professionnels en ces temps de crise, Ottawa a ouvert une petite porte. « Nous allons prolonger la subvention salariale d’urgence après le mois de juin », a notamment annoncé le premier ministre Justin Trudeau. Mais selon les informations de Radio Canada, cette dernière devrait se prolonger jusqu’en septembre. Si l’aide est la bienvenue, elle reste insuffisante selon de nombreux professionnels de l’industrie touristique canadienne. « Dans les 12 prochains mois seront une période cruciale pour notre industrie. Il faut que l’on soit capable d’inclure les employés saisonniers dans la subvention d’urgence », explique Martin Soucy, PDG de l’entreprise Alliance de l’Industrie Touristique du Québec.

« Il n’y aura pas de miracle pour le tourisme canadien »

Les entrepreneurs soulignent que la subvention salariale ne fera pas voyager les touristes et appellent plutôt à une politique de dépistage et de quarantaine pour ouvrir les vannes du tourisme sans compromettre la santé des citoyens et des étrangers.Destination Canada estime que l’industrie touristique aurait besoin d’au moins 15 milliards de dollars canadiens (près de 10 milliards d’euros) pour rester sous perfusion. Les professionnels et les régions touristiques espèrent une aide ciblée du gouvernement… une aide qui, comme les touristes, se fait toujours attendre.

L’annulation de conférences et de conventions d’affaires dans tout le pays coûte aux villes des centaines de millions d’euros en pertes de revenus. Selon Tourism Toronto, la ville connaîtra une baisse de 120 000 visiteurs professionnels d’avril à juin, car des événements majeurs tels que la conférence technologique Collision sont annulés ou reportés, privant la métropole de recettes estimées à 220 millions d’euros. « Actuellement, nous avons des hôtels dont le taux d’occupation est à un chiffre, les frontières sont fermées et les monuments sont interdits d’accès… et il n’y a pas de miracle », a déclaré Andrew Weir, vice-président du développement des destinations de l’Association des Hôtels du Canada.

En mai, à peine 5 000 passagers sont arrivés dans les aéroports canadiens en provenance des États-Unis, soit une baisse de 99 % par rapport à l’année précédente, selon l’Agence des services frontaliers du Canada. De nombreux événements ont été reportés à 2023 ou 2024, comme la Convention internationale pour la transplantation cardiaque et pulmonaire (10 000 personnes), initialement prévue en avril. D’autres, comme la conférence du Forum économique international des Amériques à Montréal, initialement prévue en juin, sont désormais programmés en décembre, au plus tôt.

Mais le Canada a les moyens de rebondir. Il s’agit du deuxième plus vaste pays de la planète, avec une biodiversité époustouflante qui devrait attirer les baroudeurs, une cible qui a sans doute accusé le coup du confinement plus que les autres. De plus, le Canada est une destination hivernale par excellence, et il est fort probable que les touristes plébiscitent le pays du Caribou pour rattraper l’été. Intéressé par le sujet ? Vous trouverez une mine d’informations sur le Canada sur canadatrip.fr

Les lieux touristiques incontournables à Marseille

Marseille est une des plus grandes agglomérations françaises, regorgeant de lieux insolites et d’activités incontournables.
Pour profiter et découvrir pleinement l’ambiance marseillaise, il est nécessaire d’organiser une visite de l’agglomération, en commençant par les lieux emblématiques de la ville.

Le premier site touristique à visiter : le Vieux-Port

Si vous n’êtes jamais venu au préalable à Marseille, sachez que le Vieux-Port représente un lieu incontournable. Véritable marché aux poissons, c’est un lieu où se mêlent les habitués et les nombreux curieux.
Pour en profiter pleinement, il va falloir vous lever tôt le matin pour venir directement à la rencontre des pêcheurs, qui viendront vous présenter leurs meilleurs poissons, suite à leurs aventures en pleine mer.
Directement, vous allez être plongé dans l’ambiance marseillaise en admirant les lumières si particulières que le Vieux-Port est capable de vous proposer dès le matin.
Si vous aimez l’authenticité, sachez que ce lieu touristique marquera véritablement votre séjour.
N’hésitez pas à consulter le guide du tourisme de Marseille pour obtenir plus d’informations complémentaires pour votre visite où à vous rendre à l’office du tourisme une fois arrivé sur place.

Que diriez-vous d’une balade touristique pour faire travailler vos méninges ?

Le musée MuCEM se situe à moins de 20 minutes de marche du Vieux-Port, il suffit simplement de poursuivre votre balade pour y arriver directement.
Cela vous permettra d’apprécier au passage le magnifique hôtel Dieu ainsi que l’église Saint-Laurent pour vous rendre directement au musée.
Si vous n’aimez pas marcher, ne vous inquiétez pas une ligne de bus directe vous emmènera au lieu escompté.
Au MuCEM, vous allez être véritablement subjugués par les différentes expositions. En mêlant l’art traditionnel et l’art contemporain, vous allez plonger dans des périodes historiques marquantes. Le panorama offert est également admirable, avec des vues imprenables sur Marseille.
C’est un autre lieu touristique incontournable pour votre séjour.

Une visite du quartier historique de Marseille

Le Panier est un lieu très connu de la part des Marseillais, et pour cause il s’agit ni plus ni moins, que du plus vieux quartier de l’agglomération.
Bien évidemment le tourisme dans ce quartier contraste avec les habitants, que vous devez certainement connaître car il est symbolisé par la célèbre série « plus belle la vie » avec son quartier fictif faisant directement référence à cette ambiance historique.
Vous allez pouvoir y trouver d’excellents restaurants et profiter du magnifique pastis dans les nombreux établissements à votre disposition.
Ce sera l’occasion de profiter de la bouillabaisse marseillaise et de vous régaler dans une ambiance ensoleillée et chaleureuse.

Direction la cathédrale de la Major

Poursuivons ce séjour touristique en découvrant une autre façade de Marseille.
La cathédrale de la Major est un monument religieux très connu par les habitants. L’architecture admirable ne pourra pas vous laisser de marbre.
L’intérieur comme l’extérieur de la cathédrale sont travaillés avec une très grande minutie avec une ambiance indescriptible.
Il faut véritablement se rendre dans ce lieu pour être imprégné d’une atmosphère très particulière où se mêle à la fois l’esprit religieux de la religion catholique avec les merveilles architecturales.
D’ailleurs si ce type de découverte touristique vous plaît, n’hésitez pas à vous rendre à Notre-Dame de la garde, appelée plus intimement par les marseillais « la bonne mère ».
Non seulement le lieu est absolument magique, mais vous permettra d’obtenir une vue imprenable sur l’ensemble des quartiers de la ville de Marseille.
Le panorama vaut véritablement le détour avec la mer Méditerranée en ligne de mire.

Les calanques de Marseille

Si vous êtes plutôt nature, profitez-en pour vous rendre en voiture, en bus ou pourquoi pas en bateau dans les calanques de Marseille.
Les façades calcaires laisseront place à des eaux d’un bleu très profond, idéal pour se ressourcer au bord de la mer ou au contraire pour profiter d’une excursion plus sportive à travers les nombreuses activités proposées.

Votre prochain voyage, la Réunion ?

Visiter la Réunion, c’est comme découvrir une île volcanique d’antan. Une terre de contrastes façonnée par 500 ans d’histoire qui ont su bien dessiner ses courbes insulaires. Entre mer et montagne, vous serez conquis par cette petite contrée étonnamment riche en diversité et en confort de vie !

L’île de la Réunion à bras ouverts !

L’île Intense comme on le surnomme, ne manque jamais d’ambiance, ni le jour ni la nuit. Car en atterrissant à l’aéroport de la Réunion, c’est un large panorama de 2.500 mètres carrés de rayon qui vous ouvre ses bras. De quoi vous en mettre plein la vue durant votre séjour.

Où et quand partir vous conseille un itinéraire d’exception qui allie authenticité et exotisme local. La ville de Saint Leu au Nord de l’île est le paradis des excursions, capable de vous occuper une bonne journée. Réservez un vol magique en parapente pour découvrir les hauteurs escarpées de l’île et le lagon vu du ciel. La culture ici se conjugue au pluriel avec la découverte des cases créoles colorées, des monuments historiques et des jardins aux mille essences…

Le petit secret bien garder du Sud est la Plage de Grande Anse, mythique et bien ombragé. Le jour de marché dans ce paysage tropical est l’un des plus beaux de France.

Et si on se baladait sens dessus sens dessous…

Flânez parmi les étals hauts en couleur de marchants multi-ethniques, pour apprendre les secrets des épices locales qui ensoleillent les plats réunionnais, à travers de multiples expériences attachantes et insolites. Une fois remis de vos émotions, musardez entre vieilles maisons traditionnelles, temples hindous, pagodes chinoises, musées et mosquées, etc.

Un court arrêt dans l’un des innombrables maquis-bars, saura attiser vos papilles et vous requinquez avant le survole des cirques en ULM pour admirer les récifs de corail. Il est temps de partir deux ou trois jours en randonnée, découvrir les remparts du cirque de Cilaos et grimper le piton des Neiges. Ce ne sera pas sans explorer l’immense domaine lunaire du piton de la Fournaise… Avec un peu de chance, vous pourriez être témoin d’une éruption de volcan, très courant dans la région. Un spectacle saisissant qui reste sans aucun danger pour les visiteurs.

De Juin à Septembre, l’Ile de la Réunion est le meilleur endroit au monde pour admirer la saga des baleines à bosse. Si vous choisissez de planifier votre voyage durant cette période, nous vous conseillons de faire l’expérience de votre safari baleine au départ de Saint Gilles.

Attentionné comme jamais…

Pour une totale immersion dans la culture réunionnaise, nous vous proposons les belles chambres d’hôtes au charme créole de St Gilles les Bains. Les suites sont confortables, le petit déjeuner copieux, et vous bénéficier sans aucun frais des conseils bienveillants des autochtones sur les activités à mener. Jouissez du soleil généreux et de l’animation très conviviale de la Côte-Ouest surnommée « la petite côte d’Azur » de l’île…

Un maillot de bain et un masque de snorkeling vous seront nécessaires pour explorer les incroyables fonds marins du lagon.

Prenez également à des vêtements légers, des vêtements coupe-vent, un gilet pour les soirées fraîches, et enfin un pantalon de randonnée pour vos escapades. N’oubliez pas la crème solaire !

Formalités pour les USA pour votre voyage sur les traces d’Hemingway

Partez sur les traces d’Hemingway, du côté de Key West !

« Pour qui sonne le glas », « Le vieil homme et la mer », « Paris est une fête », la liste est longue… Vous avez forcément lu l’un de romans d’Ernest Hemingway. L’auteur, qui a été récompensé par le prix Nobel de littérature et le prix Pulitzer, compte parmi les plus lus au monde. Mais saviez-vous qu’il a vécu à Key West, en Floride ? Profitez de votre venue dans les Keys pour découvrir son univers avant de déguster une délicieuse Key lime pie ! Découvrons ensemble ce parcours initiatique ainsi que les formalités pour les USA à accomplir avant votre voyage.

Les formalités pour les USA pour un voyage serein dans les Keys

Commençons par l’administratif, pour ensuite profiter pleinement de l’atmosphère unique et de la folie douce de Key West. Avant votre départ, vous allez bien-sûr vous assurer que votre passeport est en cours de validité, la base de tout voyageur. Vous allez également déterminer votre parcours en Floride, en sélectionnant vos étapes, vos visites, vos parcs, vos plages… Vous pouvez également souscrire une assurance voyage (la Carte Européenne d’Assurance Maladie ne s’applique en effet pas aux Etats-Unis), et changer vos euros contre des dollars avant votre départ. 

Vous allez avoir encore quelques formalités pour aller aux USA, notamment avec l’ESTA. Mais pas de panique, on vous explique tout !  L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization), ou Système Electronique d’Autorisation de voyage en français, est en effet une étape obligatoire pour tout voyage aux USA (pour les personnes exemptées de visa). Le gouvernement américain demande à ce que les touristes et businessmen ayant la nationalité d’un pays exempté de visa s’enregistrent en ligne afin d’obtenir l’autorisation d’entrer sur le sol américain. Quelques clics, et vous avez votre ESTA !

Vous avez effectué vos formalités pour les USA ? Key West, nous voilà !

Nul doute que vous allez tomber sous le charme de Key West… Coucher de soleil sur Mallory Square, photo souvenir au Southernmost Point of the Continental US juste en face de Cuba, shopping et cocktail sur Duval street, farniente sur la plage de Smathers beach ou snorkeling… Vous allez bien occuper votre séjour ! 

Mais il est également un monument que vous ne devez manquer sous aucun prétexte : la maison du célèbre Ernest Hemingway. Entourée de balcons, avec de grands volets et des portes-fenêtres, la maison à étage est de style colonial franco-espagnol. Elle est désormais enregistrée à la Bibliothèque du Congrès en tant que bâtiment historique américain ! Hemingway emménagea dans cette maison en 1931 après avoir effectué des travaux colossaux ; la bâtisse, construite en 1851, était en effet à l’abandon depuis plus de 40 ans.

Vous allez pouvoir déambuler à votre guise dans cette sublime maison, et y découvrir les décorations et meubles d’origine : antiquités, photos personnelles d’Hemingway, son fauteuil, mais surtout sa machine à écrire Royale ! Au travers de ses affaires personnelles, vous allez découvrir une autre facette de l’écrivain, notamment sur sa vie et ses loisirs. Il aimait en effet pêcher l’espadon en haute mer, et il avait également une autre passion : les chats ! 

En vous rendant dans le jardin, vous pourrez ainsi croiser de nombreux chats polydactyles, à six doigts, si chers au cœur d’Hemingway ! Il y a même un cimetière de chats, où repose notamment « Snowball », son premier chat. Prenez le temps de profiter de cet extérieur si luxuriant, où vous découvrirez la piscine qui possède une particularité : il s’agit en effet de la première piscine construite à Key West, et elle a tellement coûté cher à Hemingway, qu’il décida d’y incruster symboliquement son dernier « Penny » en le scellant dans du ciment !

Profitez de la boutique pour découvrir, ou redécouvrir, l’un des romans de l’auteur, et filez ensuite direction le « Sloppy Joe’s », le bar fétiche d’Hemingway. Il y passait des soirées mémorables, ainsi que dans d’autres établissements de Duval Street. L’établissement organise désormais chaque été le « Hemingway Day’s Festival », consacré au meilleur sosie de l’auteur, et vous pouvez y trouver une boutique dédiée à l’auteur.

Camping : tous les trucs à savoir pour passer de bonnes vacances

Beaucoup de personnes n’osent pas forcément partir en camping pour diverses raisons : un manque de confort, un manque d’équipements ou encore une peur de la pluie. Cependant, en connaissant quelques petites astuces, il est possible de passer de bonnes vacances, en famille ou entre amis, dans un camping.

Il est possible d’avoir du confort

Faire du camping ne signifie pas forcément devoir dormir sous une tente à même le sol. Il est tout à fait possible de louer un mobil-home fixe qui vous offrira bien souvent, un meilleur confort qu’une chambre d’hôtel tout en gardant ce côté pleine nature. Les campings sont aujourd’hui parfaitement équipés pour que vous puissiez vous détendre confortablement.

Lors de vos vacances en camping Allcamps, vous allez pouvoir découvrir la nature tout en vous amusant au soleil.

S’équiper

Principalement si vous partez avec une tente, vous allez devoir prévoir un certain nombre d’équipements : glacière, matelas, réchaud, petite table de camping et ses chaises. Ce serait embêtant de ne pas pouvoir profiter de ses vacances à cause d’un malheureux oubli matériel.

Évidemment, si vous partez en mobil-homes fixes, ils disposent généralement d’une cuisine équipée et de lits. Renseignez-vous auprès de votre camping pour savoir ce dont vous pourriez avoir besoin une fois sur place et ne pas vous laisser surprendre.

Prévoir des vêtements chauds

Même si vous partez dans le Sud, il peut arriver d’avoir quelques jours de pluie ou de temps frais. La nuit, les températures peuvent rapidement baisser. Veillez avant de partir à prendre des vêtements qui vous maintiendront au chaud, mais surtout qui vont vous garder au sec comme un k-way et de bonnes chaussures épaisses.

Prendre des courses avec soi

Pour ne pas vous casser la tête une fois sur place, établissez des menus à l’avance. De plus, si le mobil-home que vous louez ne dispose pas d’un frigo, évitez de prendre du frais. Vous devez penser à manger pratique. Les repas doivent être rapides à faire et ne pas vous demander du matériel que vous n’avez pas sous la main.

Il est préférable de faire ses courses avant de venir au camping. Si celui-ci dispose d’une épicerie, vous allez forcément payer plus cher. Ce serait dommage d’alourdir la facture parce que vous n’avez pas été suffisamment prévoyant.

Prévoir des activités

Les campings proposent souvent différentes activités : les soirées, les activités pour les enfants, la natation, etc. Renseignez-vous avant sur votre camping. Vous n’êtes pas obligé de rester enfermé dans celui-ci, vous pouvez vous aventurer dans les villes alentours.

Il peut arriver d’avoir de la pluie et dans ce cas, il est hors de question de rester dans le mobil-home ou dans la tente toute la journée. Faites un plan de toutes les activités que vous pouvez réaliser pendant votre séjour et qui ne se font pas à l’extérieur.

Les gestes à adopter en voiture pour des vacances sereines

Avant de prendre la route des vacances, une analyse complète du véhicule est recommandée. Ces précautions seront utiles pour rouler serein, aussi bien pour soi que pour ses passagers. Depuis les papiers nécessaires aux aspects importants, voici la check-list complète avant de partir.

Vérifier les papiers du véhicule

A chaque trajet, le permis de conduire et la carte grise doivent être de l’aventure. En effet, ils sont à présenter en cas de contrôle sur la route. En leur absence, le conducteur peut être sanctionné d’une amende de l’ordre de 38 euros. De plus, les papiers devront être présentés aux autorités de police ou de gendarmerie dans les 5 jours, faute de quoi l’amende passera à 750 euros.

Soyez également vigilants si vous partez à l’étranger. Il est impossible de circuler dans un autre pays avec un seul certificat provisoire d’immatriculation. La démarche de mettre à jour ses papiers devra donc se faire en amont pour éviter tout désagrément pendant les vacances.

Du côté du permis de conduire, vous serez considéré comme responsable d’un délit si vous conduisez sans ce document. Vous pouvez être sanctionné d’une amende jusqu’à 15 000 euros d’un an d’emprisonnement et de l’immobilisation du véhicule sur place.

Une assurance bien à jour

Avant de se consacrer à ses vacances, une vérification de l’assurance s’impose. Les modalités du contrat doivent être analysées pour savoir s’il est à jour. Ce réflexe permet aussi de savoir si la destination à l’étranger est bien couverte par cette assurance. En prenant ces précautions, vous saurez si une assurance temporaire est la bienvenue.

Lors d’un contrôle routier, l’assurance est toute aussi importante que les papiers du véhicule. Le certificat d’assurance doit être présent sur le pare-brise avec les dates de validité. L’attestation d’assurance, de son côté, ne doit jamais quitter le véhicule. Si vous n’êtes pas en possession de ces documents, vous risquez une amende de 150 euros et l’obligation de les présenter dans les 5 jours, sous peine de recevoir une deuxième sanction de 750 euros.

Préparer son véhicule

La route des vacances représente en général un long trajet et les risques sont toujours présents. Pour les limiter, une révision complète de son véhicule constitue la bonne attitude à avoir. Un professionnel se chargera de vérifier les liquides, les feux, les pneus, le pare-brise et l’ensemble des vitrages et même s’assurer que tout fonctionne au niveau électrique.

Après avoir obtenu son accord pour prendre la route, vous devez vous assurer de posséder à bord un gilet jaune ainsi qu’un triangle de signalisation. Une roue de secours et une boîte d’ampoules permettent de faire face à toutes les situations.

Le chargement du véhicule a également son importance. Equilibrer des deux côtés assure une meilleure tenue de route. Pour garder sa visibilité, le toit de voiture ou la remorque peuvent avoir leur importance. Au niveau du poids total, assurez-vous de ne pas dépasser les normes prévues par la loi.

Comment se rendre au port de Marseille pour prendre votre croisière ?

Besoin de rejoindre votre croisière au port de Marseille rapidement et en toute sécurité ? Découvrez les différentes alternatives dont vous disposez pour atteindre les terminaux de croisière de la ville portuaire.

Comment joindre votre croisière depuis l’aéroport ou la gare Saint-Charles ?

Appelez un taxi

Le taxi constitue l’acheminement le plus fréquent et le plus rapide jusqu’aux terminaux de croisière de Marseille. La ville dispose de nombreux service de taxi, et certains proposent de très bonnes prestations disponibles 24h/24, 7J/7. Tel est le cas de Taxi sam, avec son service Taxi Aéroport de Marseille.

Utilisez l’option de transfert proposée par la compagnie de croisière

Certaines compagnies proposent des prestations aux clients afin qu’ils soient transportés directement de l’aéroport ou de la gare de Marseille, à leur terminal d’embarquement.

Réservez votre place dans une navette de l’aéroport de Marseille Provence

Vous avez la possibilité d’emprunter une navette à votre arrivée à l’aéroport de Marseille, pour joindre la gare Saint-Charles. Malheureusement, il n’existe de pas de transfert direct pour les terminaux d’embarquement. Ce service vous coûtera 8, 20 euros/personne. Il est disponible 7J/7, avec un départ toutes les 15 minutes et ce, de 05h10 à 00h10. Sachez toutefois qu’il n’existe pas aussi de liaison direct entre la gare et les terminaux d’embarquement.

A votre arrivée à la gare de Marseille, empruntez la ligne 2 du métro, et descendez à l’arrêt « Joliette ». Dès que vous y êtes, attendez le bus n°35T devant le crédit agricole, il vous déposera directement au port. A partir de là il ne vous reste plus qu’à vous renseigner sur l’emplacement exact de votre point d’embarquement.

Que faire si vous résidez à Marseille ?

Si vous êtes sur place à Marseille, les transports en commun proposent de bonnes alternatives pour rejoindre votre croisière. Le bus n°35T de la RTM est disponible Place de la Joliette pour vous tous qui souhaitez l’emprunter.

Vous pouvez également emprunter la navette gratuite mise à votre disposition par le port de Marseille Place de la Joliette. Toutefois, souvenez-vous qu’elle n’est disponible que les jours de croisière, toutes les 30 minutes, de 09h à 17h.

Et si vous êtes en voiture ?

Lorsque vous êtes véhiculés, vous pouvez accéder au port de Marseille en empruntant la sortie n°5 sur l’A55 (Porte 4-La Calade L’Estaque).

Le Port de la Joliette (situé au pied de la Cathédrale de la Major) quant à lui est accessible en empruntant la sortie n°4 de l’autoroute A55. Rendez-vous sur les quais de la Joliette, dans la zone de travaux d’Euroméditerranée.
Pour toutes les infos sur les parkings disponibles rendez-vous sur Marseille Port.