Le Boeing 737 Max est-il dangereux ? Tout ce qu’il faut savoir

Deux accidents d’avions impliquant un Boeing 737 Max à quelque mois d’intervalles, il n’en fallait pas plus pour que l’inquiétude gagne les voyageurs. Mais est-ce justifié ? Le Boeing 737 est-il vraiment dangereux ? 

Le Boeing 737 Max interdit dans plusieurs pays 

Le Boeing 737 Max est soupçonné d’être en cause dans les crashs d’Ethiopian Airlines et de Lion Air, à seulement cinq mois d’intervalle. 

Suite a ces deux accidents et en attente des résultats de l’enquête, de nombreux pays ont décidé d’interdire leur espace aérien aux Boeing 737 MAX 8 et 9. C’est le cas de l’Europe, le Vietnam, l’Australie, les Emirats Arabes Unis, la Chine, le Canada ou encore l’Indonésie. Des compagnies de nombreux pays ont décidé d’elles-mêmes de clouer au sol leurs appareils, en attendant plus de précisions. 

Les Etats-Unis (pays d’origine du Boeing 737 Max) maintiennent quant à eux le vol des appareils. Ces mesures entraînent de nombreuses craintes auprès des passagers. 
D’après les premières analyses, c’est un dysfonctionnement des capteurs d’incidence qui serait à l’origine des accidents. Ces sondes induiraient en erreur le système de stabilisation de l’avion. 

Est-ce vraiment dangereux ? 

L’interdiction de vol ne signifie pas qu’il y ai réellement un problème sur le Boeing 737. Il s’agit d’une mesure de prévention en attendant les résultats des enquêtes. La FAA (Agence Fédérale de l’Aviation Américaine), il s’agit uniquement d’un excès de prudence. 

Enfin, si vous souhaitez éviter de monter dans un Boeing 737, il vous suffit de vérifier au moment de la réservation de votre billet d’avion le type d’avion. Sauf en cas de changement de dernière minute, vous connaîtrez donc le type d’appareil. On reconnait le Boeing 737 aux codes suivant : Boeing 737 MAX 7 B37M, 7M7 ou Boeing 737 MAX 8, B38M, 7M8. Pour vous rassurer encore plus, vous pouvez vérifier en ligne la flotte d’appareils d’une compagnie. Ces données sont publiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.