Un tour du monde en mode coca-cola

Où que vous soyiez sur la planète, il y a de fortes chances que même la plus petite épicerie de quartier ou le plus paumé des restaurants puisse vous vendre du coca-cola. En l’absence de médicaments appropriés, le coca sera toujours là pour vous sortir d’une bonne gastro. Le coca est le seul en qui vous puissiez avoir une confiance totale : il ne vous rendra jamais malade. Bref le coca, c’est un peu l’ami du voyageur.

baraque-coca-montagne

vehicule-coca-desert

Il y en a un qui a poussé l’idée à son maximum. Face à Machu Picchu au Pérou, près d’un temple à Angkor au Cambodge, devant les Pyramides de Gizeh en Egypte, en train de faire la fête à Koh Phangan en Thaïlande, d’admirer des danseurs de tango à Buenos Aires ou d’escalader le Kilimandjaro en Tanzanie, mais aussi à Cap Town, Sydney, Dubaï, Londres, Munich, Lisbonne, New York…

Cet américain de 29 ans s’est filmé en train de boire du coca-cola dans les 40 pays qu’il a traversés lors de son tour du monde. La vidéo vaut le coup d’oeil.



Une question reste en suspens : Coca sera t-il son ami au point de lui rembourser au minimum l’argent dépensé en achat de la précieuse boisson et au mieux le prix de son voyage ? Il s’agirait d’une broutille pour la firme qui vend chaque jour 1,5 milliard de bouteilles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.