Un tour du monde en mode coca-cola

Où que vous soyiez sur la planète, il y a de fortes chances que même la plus petite épicerie de quartier ou le plus paumé des restaurants puisse vous vendre du coca-cola. En l’absence de médicaments appropriés, le coca sera toujours là pour vous sortir d’une bonne gastro. Le coca est le seul en qui vous puissiez avoir une confiance totale : il ne vous rendra jamais malade. Bref le coca, c’est un peu l’ami du voyageur.

baraque-coca-montagne

vehicule-coca-desert

Il y en a un qui a poussé l’idée à son maximum. Face à Machu Picchu au Pérou, près d’un temple à Angkor au Cambodge, devant les Pyramides de Gizeh en Egypte, en train de faire la fête à Koh Phangan en Thaïlande, d’admirer des danseurs de tango à Buenos Aires ou d’escalader le Kilimandjaro en Tanzanie, mais aussi à Cap Town, Sydney, Dubaï, Londres, Munich, Lisbonne, New York…

Cet américain de 29 ans s’est filmé en train de boire du coca-cola dans les 40 pays qu’il a traversés lors de son tour du monde. La vidéo vaut le coup d’oeil.



Une question reste en suspens : Coca sera t-il son ami au point de lui rembourser au minimum l’argent dépensé en achat de la précieuse boisson et au mieux le prix de son voyage ? Il s’agirait d’une broutille pour la firme qui vend chaque jour 1,5 milliard de bouteilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *