Nouveau sur PartirDemain : le guide croisières

Avis aux globe-trotters ! A celles et ceux qui recherchent l’évasion par-delà les mers, consultez dès à présent le guide dédié aux croisières.

Rien n’a échappé à l’œil expert de Jeanne, notre spécialiste dans le domaine. Avec à son actif de multiples expériences à travers les mers et océans du globe, notre croisiériste vous propose ses meilleures astuces pour des croisières réussies.

Du choix de la cabine à celui des repas en passant par l’organisation à bord des bateaux, on vous dit tout sur tout.
PartirDemain n’a pas lésiné sur les bons conseils et vous a concocté un guide clair, concis, agrémenté de photographies. Vous pourrez facilement vous faire une idée de cette autre façon de voyager.

Alors, envie de partir à la découverte du monde par fleuves, mers et océans ? N’attendez plus ! Grâce à notre nouveau guide, les croisières vous feront voir du pays sans effrayer votre porte-monnaie. De quoi voyager l’esprit détendu et vivre de nombreuses expériences sous le signe du plaisir.

Voir le dossier : Choisir sa croisière »

Festival des Globe-trotters

Du 24 au 26 septembre 2010, à Massy, se tiendra le 22è festival des globe-trotters. L’occasion pour les 10000 visiteurs attendus de faire le tour de la terre en un week-end.

Dans ce lieu unique que constitue l’Opéra de Paris-Sud, l’association Aventure du Bout du Monde (http://www.abm.fr), qui officie depuis 23 ans, propose à plus de 100 globe-trotters de relater leurs pérégrinations à travers les régions du monde.

Articulé autour de trois aspects principaux (voyage, aventure et découverte), ce rendez-vous s’annonce incontournable pour les touristes en herbe. Envie de partager vos expériences, d’échanger de bons conseils ou tout simplement d’en savoir plus à propos de votre prochaine destination ? Ce festival est fait pour vous.

Sur plus de 600 mètres carrés, découvrez des stands aux couleurs venues des quatre coins de la planète. Les plus grands voyageurs sont là pour partager non seulement un vécu fait d’anecdotes qui valent leur pesant d’or, mais aussi pour vous faire part d’une vision particulière du voyage.

Vous pourrez également prendre place dans les gradins d’un amphithéâtre de 800 places, pour assister à la projection de films qui vous transporteront jusqu’au bout du monde. De grands réalisateurs mettront en effet leur savoir-faire au service de ce rassemblement placé sous le signe de l’évasion.

Au programme, plus de 40 films et montages, dont France Panorama, un tour de l’hexagone fait d’images panoramiques. Muléha et l’esprit des Anciens vous mènera sur les traces de la Guyane française, tandis que Retour au désert vous contera les péripéties d’une aventure à dos de dromadaire. De quoi s’en mettre plein les yeux et convaincre les indécis : les voyages forment bien plus que la jeunesse.

Tout au long de ces 3 jours, vous vivrez l’événement au rythme des concerts de musique du monde, au son desquelles on vous invitera à danser.

A vos agendas ! Prêts ? Alors notez bien les dates de ce rendez-vous incontournable : du 24 au 26 septembre, Opéra de Paris-Sud, à Massy. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Internet de l’association Aventure du Bout du Monde (ABM.fr).

L’entrée aux États-Unis bientôt payante

Après avoir instauré le principe d’exemption de visa pour les ressortissants de 22 pays d’Europe, les États-Unis ont mis en place, début 2009, une procédure substitutive et unique d’admission sur le territoire américain. Dénommée ESTA, cette demande doit être effectuée par tout citoyen exempté de visa et qui souhaite effectuer un passage, même de très courte durée, aux États-Unis.

Mineurs, majeurs, personnes accompagnées ou non : tout le monde est concerné par cette mesure de sécurité. Pour être en règle, il suffit de remplir le formulaire d’inscription, disponible sur le site Internet officiel du gouvernement américain.
Une fois sollicité, le formulaire reste valable deux ans. A défaut, sa validité expire en même temps que celle de votre passeport.

En date du 8 septembre 2010, l’ESTA d’aujourd’hui est en effet amenée à perdre son plus grand avantage : sa gratuité. Il faudra désormais systématiquement s’acquitter d’un paiement par carte d’un montant de 14 dollars.
Doit-on y voir quelque démarche de persuasion de la part d’un pays désireux de renforcer sa politique sécuritaire ? Faut-il attribuer un carton rouge à la Maison Blanche ?

Conseil de la rédaction : si vous prévoyez ne serait-ce que de transiter par le Nouveau Continent, faites votre demande tant que la procédure est gratuite ! C’est facile, rapide, faisable à tout moment avant votre départ et valable pendant deux ans. Vous devez posséder un passeport, et les informations demandées dans le formulaire sur votre voyage sont optionnelles ! Faites le avant le 8 septembre 2010 :

Rendez-vous sur le site de l’ESTA »

Ferme perlière en Polynésie

Nous n’avons pas visité le musée de la perle à Tahiti (pas très réputé apparemment), nous avons préféré visiter une ferme perlière à Tahaa.

La greffe est une opération très délicate qui nécessite un savoir faire.
Tout d’abord, il faut des huitres saines, d’une taille suffisamment grande pour supporter une greffe (environ 2-3 ans).
Ensuite, il faut trouver des huitres donneuses. Pour cela, on sacrifie des huitres pour ne garder que celles qui ont une jolie couleur de nacre (couleur de la future perle).
Enfin, on prélève une partie du manteau de l’huitre donneuse sélectionnée que l’on coupe en petits morceaux (appelés greffons) et que l’on insère dans l’huitre porteuse au niveau de son organe sexuel: la gonade.

On introduit également un nucleus (bille de coquille de mollusque). S’il s’agit de la première greffe, le nucleus sera de petite taille. Si l’huitre a déjà été greffée, on insère un nouveau nucleus de la taille de la perle produite (sans greffon cette fois).
On peut reproduire l’opération jusqu’à 4 ou 5 fois, sachant que la qualité de la perle obtenue sera décroissante.
Après la première greffe, il faut attendre 18 mois pour obtenir la célèbre perle de Tahiti.
Certains greffons ne prennent pas, dans ce cas il est inutile de répéter l’opération sur cette huitre, cela ne fonctionnera jamais.

Des normes ont été mises en place afin de garantir aux consommateurs la qualité des perles.
Le marché de la perle est en déclin aujourd’hui. De nombreuses fermes perlières ont fermé et le prix de la perle a été divisé par 10.