Tourisme à Tchernobyl : c’est maintenant possible !

Des appartements vidés de leurs habitants et des écoles vidées de leurs élèves, une roue de fête foraine qui semble suspendue dans le temps et bien sûr l’extérieur de la centrale… Vous pouvez maintenant visiter tout cela.

Du tourisme à Tchernobyl, en pleine controverse sur la sécurité des centrales nucléaires ? Vous ne rêvez pas. Les autorités ukrainiennes ont décidé l’ouverture d’une zone autrefois interdite, d’un rayon de 30km autour de Tchernobyl. Ambitieuses, elles attendent en 2012 pas moins d’un million de touristes lorsque le pays accueillera l’Euro 2012 de football.

classe-tchernobyl

roue-pripyat

25 ans après l’explosion qui a conduit à l’évacuation de plus de 200 000 personnes, faisant de la région une région fantôme, la radioactivité est pourtant toujours très présente sur le site puisque près du fameux réacteur 4, les taux de Césium 137 s’avèrent encore 35 fois supérieurs au niveau normal. Le ministère des Situations d’urgence assure pourtant que certains itinéraires sont sans danger, la contamination radioactive étant présente sous forme de taches qu’il suffirait de contourner. Pour plus de sécurité, l’État prévoit quand même de multiplier les bornes de contrôle de la radioactivité.

tchernobyl
“A Tchernobyl, le tourisme tel qu’il a commencé à se développer depuis quelques années ne présente aucun danger. Durant leur visite du site, les gens n’absorbent qu’une infime dose de radiations, et cela n’affectera en rien leur santé. Je peux vous le certifier pour avoir moi-même travaillé en permanence dans la zone depuis 1986”, assure Sergueï Gachtchak, directeur adjoint de la branche scientifique du Centre international de Tchernobyl. Pourtant, le nouveau sarcophage devant coiffer le réacteur 4, détruit lors de l’accident du 26 avril 1986, ne sera pas achevé avant 2015.

Il n’en reste pas moins que le potentiel économique pour cette région qui paie encore la très lourde facture du drame est énorme. Alors, lieu de mémoire comme à Auschwitz ou tourisme voyeuriste et dangeureux ? C’est à chacun de faire son choix.

La Tunisie ne manque pas d’humour !

Pour faire revenir les touristes après les récents événements de la révolution du Jasmin, la Tunisie lance une campagne de promotion du tourisme qui fait taire les idées reçues… avec beaucoup d’humour !

Le ton est décalé, les affiches sont simples : une image, une phrase clé qui la commente et un slogan, « à vous de voir ». La campagne exploite pleinement le jeu des « on dit que… », « il parait… », et suggère aux touristes français de venir voir par eux-mêmes. Le but ? Montrer que la Tunisie est aujourd’hui paisible et que les voyageurs peuvent y séjourner sans crainte.

La campagne d’affichage et presse sera lancée lundi 9 mai. Un mois plus tard, elle s’étendra aux spots télévisés. Souhaitons aux Tunisiens que les Français soient séduits par ce ton original et réservent vite leurs séjours.

Campagne touristique pour la Tunisie :

 

Campagne touristique pour la Tunisie :

Campagne touristique pour la Tunisie :

Quand les hôtels deviennent palaces

Ils sont huit et n’ont rien en commun, si ce n’est cette distinction qui leur a été décernée ce jeudi. De qui peut-il bien s’agir ? De sosies ? De candidats sélectionnés pour la prochaine édition de Loft Story ? Un indice : ils incarnent l’excellence française.

Dans la cour des Grands

Ils sont huit hôtels a avoir été intronisés dans le cercle très, très privé (même le concert donné par Goldman pour RTL ne l’était pas autant) des nouveaux palaces. Des plaques distinctives seront bientôt affichées sur les façades de ces établissements situés dans tout l’Hexagone. Paris, tout particulièrement, sera à la fête. Quatre des huit heureux élus y ont établi leurs quartiers : le Bristol, le Park Hyatt Vendôme, le Plaza-Athénée et le Meurice.

le Hyatt Vendôme

C’est dans le pays basque qu’on jasera le plus, avec cette ferveur venue tout droit de Biarritz, ville qui abrite l’hôtel du Palais. Toujours dans le sud, Saint-Jean-Cap-Ferrat tire son épingle du jeu grâce à l’élection par le jury de l’hôtel Cap Ferrat. Un peu plus au nord, Courchevel s’auréole de deux couronnes : le Cheval Blanc et les Airelles sont les deux établissements bienvenus au sein du club des huit.

Des prétendants au portillon

Plus de 130 établissements 5 étoiles pour moins de dix places au soleil. L’idée est aussi cruelle qu’elle est novatrice. Le jury, présidé par Hervé Novelli, alors secrétaire d’État au tourisme, avait entrepris dès novembre dernier de créer cette nouvelle catégorie qui permettra à terme de redorer à l’international le blason du parc hôtelier français. A l’heure de rendre leur verdict, l’écrivain Gonzague Saint-Bris, la présentatrice Carole Rousseau et leurs acolytes ont invoqué des critères tels que la rapidité du service, la qualité de la cuisine, la prise en charge du client ou encore l’architecture.

L'hôtel du Palais (Biarritz)

Le client est roi

Être plus proche de ceux que l’on sert. Telle est la mission avérée des plus grands hôtels de luxe. Alors que les précédentes études, menées par dizaines, ne se basaient que sur des éléments on ne peut plus objectifs (taille de la chambre, présence d’équipements de sports et loisirs…), cette nouvelle enquête a porté ses fruits en préférant la sensibilité et les inclinations personnelles à l’allure générale. A terme, la satisfaction individuelle du client devrait en effet prendre plus d’importance. Serait-ce le moment d’en profiter ?

Air France : nouvelles innovations mobiles

Le mobile, l’outil du voyageur de demain ? Air France en est convaincue : la compagnie lance deux services clients gratuits qui utilisent les dernières technologies mobiles : le site internet mobile et Air France Connect, un système automatisé d’alerte passager.

Le site internet mobile d’Air France : de nombreuses fonctionnalités

Ce service vous permet d’acheter un billet, de vous enregistrer, de choisir votre siège et de recevoir votre carte d’embarquement sous forme de SMS, MMS ou e-mail sur votre mobile.

Air France Connect

Si vous possédez un iPhone, l’application propose par ailleurs la possibilité de stocker votre carte d’embarquement pour y accéder à tout moment, y compris en mode hors connexion. Arrivé à l’aéroport, il vous suffit de la montrer sur votre téléphone portable pour toutes les formalités d’accès à l’avion, y compris l’embarquement.

Vous pouvez également, grâce à ce service, accéder à une FAQ interactive, modifier votre réservation, vous faire rembourser ou gérer votre compte Flying Blue si vous êtes membre.

Air France Connect : une information personnalisée en temps réel

Disponible gratuitement, sans inscription ni abonnement et sur tous les vols, Air France Connect est accessible en 8 langues différentes (français, anglais, espagnol, italien, allemand et portugais brésilien).

Ce service, automatisé dans la mesure où vous avez laissé un contact à l’achat de votre billet, vous permet d’être prévenu par SMS et/ ou par mail dès 14 jours avant le départ, d’une modification dans votre voyage : annulation ou retard de votre vol, changement de porte d’embarquement ou encore problème de livraison de votre bagage.
Air France Connect
Air France Connect a été lancé confidentiellement le 1er février dernier et 620 000 e-mails ou SMS ont été envoyés depuis. Les premières personnes interrogées jugent le service innovant, performant et complet. De plus, le SMS est perçu comme le canal de communication le plus adapté.

Si des événements comme l’année 2010 en a connus avec l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll puis la neige surviennent à nouveau, espérons que ce service prometteur permette d’apporter une information optimale aux voyageurs, afin de leur éviter un maximum de stress.

En vacances, les français aiment…

Quel voyageur êtes-vous ? C’est ce qu’a éclairci le groupe Kuoni dans une étude un peu décalée sur les comportements des français en vacances. Elle révèle notamment que les Italiens sont les plus séducteurs aux yeux des françaises et que celles-ci aiment faire l’amour… sur la plage !

Les français aiment faire l'amour sur la plage

« Ce soir je serai la plus belle pour aller danser… » Soigner son image avant de s’envoler pour des contrées lointaines, ça compte. 43% des françaises achètent de nouveaux vêtements avant le départ. Ces messieurs les accompagnent volontiers : 39 % des hommes passent aussi par la case shopping.

« Pour un flirt avec toi, je ferais n’importe quoi » Selon les Français, et certainement plus les Françaises, les Italiens sont les mieux habillés… et sont aussi ceux qui flirtent le plus ! Les vacances sont-elles plus propices à l’amour ? En tout cas, 35% des interrogés déclarent avoir plus de relations sexuelles que d’habitude, et 17 % « beaucoup plus ».

« Je te ferais l’amour sur la plage en savourant chaque seconde » En vacances, exit les inhibitions, place aux expériences : dépenser plus d’argent, parler à des inconnus, essayer de nouvelles choses, flirter et faire l’amour avec des étrangers. Quand il s’agit de relations sexuelles, 31% des français optent pour la plage, 23% barbotent dans la mer. L’avion est même plébiscité par 7% d’entre eux !

« Heal the world, make it a better place » On change les habitudes, mais pas toutes ! Jeter des détritus dans l’espace public fait parti des comportements que détestent le plus les français (69% des interrogés).

« J’irai décrocher la lune… » 17 % des français aimeraient pouvoir rejoindre la lune d’ici dix ans pour leurs vacances. « J’ai demandé à la lune, mais le soleil ne le sait pas. » Pas encore.

Partir demain dans l’espace ?!

Les voyages spatiaux sont décidément à la mode ! La compagnie Virgin sera ainsi la première à proposer, très prochainement, des excursions destinées au grand public et dont la particularité sera celle d’emmener jusqu’à la lune ceux qui y prendront part.

« C’est pas trop tôt »

Réjouissez-vous, bande d’impatients, disait si souvent la maîtresse à ses élèves déchaînés à l’idée de fêter la fin de l’année dans un parc d’attractions. A ces bambins de la première heure, on promettait depuis des mois une excursion au grand air. Pour ces grands enfants qui souhaitaient voyager jusqu’aux étoiles, il aura fallu prendre son mal en patience. Dorénavant, leur rêve est à portée de main, ou plus exactement de porte-monnaie.

Dans un autre univers...

Cela fait désormais quelques années que le concept est sur toutes les langues. Il vient seulement de prendre forme grâce à un premier vol test, effectué par VSS Enterprise, le vaisseau principal de la flotte. C’est fait, Virgin peut désormais afficher ses tarifs : pour 200 000 dollars (l’équivalent d’un peu plus de 130 000 euros), les plus fortunés pourront s’offrir une séance de mise en orbite autour du globe terrestre. Là où Youri Gagarine n’en avait pas plus profité.

Les temps changent

Oui mais voilà, que faire quand on souhaite aller plus loin, encore et toujours ? Il suffit de demander à Virgin. Utilisant du matériel de pointe, cette compagnie du 21è siècle ne se limite plus au globe terrestre : elle organise également des visites de la station spatiale internationale, la dénommée ISS. Bonne nouvelle, la combinaison est fournie, pour une petite balade au cœur du vide interstellaire, le vaisseau à vos côtés.

la station spatiale internationale

Enfin, une dernière option fera le bonheur des plus fortunés : pour 150 millions de dollars (100 millions d’euros) chacun,  deux tickets sont disponibles pour faire le tour de la lune ! A raison, donc, de 200 millions d’euros pour un couple, au départ de la Russie, on peut monter à bord d’une capsule qui fera le tour de la lune ! Deux jours sont nécessaires pour rejoindre le satellite naturel de la Terre et en apercevoir la face cachée, celle que l’on ne voit jamais, sauf sur les photographies prises par les sondes qui naviguent en son orbite. L’occasion pour les heureux participants d’entrer dans le cercle des quelques privilégiés (24 pour l’instant) à avoir découvert cette partie intime que la Lune dissimule jalousement du regard des terriens.

Vous avez jusqu’en 2015 pour ronger votre frein et gagner au loto… ou pas. C’est alors que la première de ces navettes s’élancera pour des aventures vers l’infini interstellaire.

New York : les taxis évoluent

Ce n’est pas encore la fin des haricots. Ni même celle des taxis. Les puristes auront pourtant bien du mal a digérer la nouvelle. New York va subir une métamorphose automobile qui impliquera la disparition de ses traditionnels taxis jaunes tels qu’on les connaît aujourd’hui. Heureusement, ceux-ci sont assurés de renaître dans la foulée, sous une autre forme.

Japan is back

Les Nippons signent un retour remarqué dans le parc automobile new-yorkais. A compter de 2013, les fameux « yellow cabs » s’engrosseront de quelques formes qui en feront des Musclor de compétition. Et pour cause, Nissan reprendra le flambeau et fournira la ville en camionnettes NV200. Ces mastodontes de la route n’ont résolument pas le charme des bons vieux taxis décennaux. Encore moins leur réputation, bien établie entre le pont de Brooklyn, l’Empire State Building et consorts.

Les nouveaux taxis !

Foule au garage

Après Chevrolet, au tour de Ford de plier bagage. Les multinationales n’ont pas pesé lourd face à la rude concurrence de leurs voisins d’outre-Pacifique. Le Crown Victoria, modèle Ford actuellement utilisé par tous les chauffeurs de taxi de la ville, sera bientôt mis sur une voie de garage. Il laissera place à la nouvelle perle du constructeur japonais, puisque ce dernier a su séduire la commission new-yorkaise des taxis et limousines. Michael Bloomberg, maire de la ville, en a fait l’annonce officielle, en présence du PDG de Nissan USA, le dénommé Carlos Tavares.

La Ford Crown

Qu’est-ce qui est gros et jaune ?

Un taxi NV200 édition spéciale, pardi ! Fabriqués dans l’usine de Cuernavaca (Mexique), ces bolides tirent tout de même 135 chevaux de leur moteur essence à 2 litres. Pour le reste, ils sont équipés comme ces bons vieux taxis jaunes. A commencer par la peinture de rigueur. Ils disposeront également d’un toit panoramique, de montants coulissants (comprendre des portes à ouverture latérale) et même de prises électriques pour recharger ses appareils mobiles de type téléphone portable.

Tout se crée, tout se perd

Vous avez dit authenticité ? C’en est bel et bien terminé ! Il faudra laisser aux visiteurs le temps de prendre goûts à ces nouveaux éléments du paysage de la Grosse Pomme. Ce que l’on perd en authenticité, on le gagne en confort. Dotée de sièges de meilleure facture, la NV200 est aussi un modèle d’habitabilité. On n’en dira pas autant de son rendement écologique. Le remplacement des quelques 13 000 taxis de la ville était une priorité pour Michael Bloomberg. Peut-être aurait-il tout de même dû regarder de plus près la consommation urbaine du véhicule, supérieure à 150 grammes de dioxyde de carbone au kilomètre.

Loin ou non des considération écologiques, pensez à réserver votre vol vers New York. Et ne partez pas non plus sans notre guide ! Il est disponible au téléchargement et surtout, il est gratuit !